ok

CSSR Les Tilleuls – HAD 12 : Une convention pour une meilleure complémentarité.

 

Ce mercredi 23 octobre, une convention de partenariat a été signée entre Patrick CHAMBAUD, Directeur du Centre de Soins de Suite et de Réadaptation « Les Tilleuls » à Ceignac et David DELPERIE, Directeur de l’Hospitalisation A Domicile de l’Aveyron, en présence de Pierre GIGAREL Directeur Général de l’UDSMA et du Docteur Pascal MOULIN, Médecin chef des « Tilleuls ».

L’objectif ?

  • Améliorer la coordination entre les 2 structures pour optimiser la fluidité de la prise en charge du patient
  • Faciliter l’admission en HAD des patients suite à leur sortie du CSSR

L’HAD est un mode de prise en charge qui reste encore trop peu développé. A ce titre les possibilités d’articulation et de complémentarité entre la prise en charge en établissement et à domicile restent à promouvoir et à « organiser ».

C’est l’objectif de cette convention qui formalise concrètement les passerelles entre les 2 structures. Le SSR s’engage à orienter ses patients en HAD pour des soins ponctuels ou continus lors de leur sortie (ces mêmes patients pouvant être ré-hospitalisés en SSR s’ils venaient à en relever à nouveau). L’HAD s’engage à accepter les patients qui lui seront adressés et à organiser la prise en charge.

Les missions des CSSR sont axées sur le retour du patient vers son lieu de vie ou de travail. Au sein des parcours de santé, les soins de suite et de réadaptation (SSR) trouvent naturellement leur place et contribuent à la fluidité de « l’après hôpital ».

L’HAD a pour vocation, quant à elle, à la prise en charge à domicile de malades atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques qui, en l’absence d’un tel service, seraient hospitalisés en établissement de santé. Elle assure une prise en charge globale et coordonnée du patient à domicile en lui offrant l’opportunité d’une meilleure qualité de vie dans son environnement familial. Son objectif est d’éviter ou de raccourcir l’hospitalisation en service de soins aigus ou de soins de suite et réadaptation, lorsque la prise en charge à domicile est possible.

Face aux besoins grandissants de soins de réhabilitation et d’accompagnement notamment lié au vieillissement de la population le développement des SSR et de l’HAD doivent s’inscrire dans une démarche de complémentarité. Les chiffres le démontrent : 6 patients sur 10 pris en charge en HAD reçoivent des soins de suite et de réadaptation.

La convention signée ce mercredi vise bien à favoriser cette articulation nécessaire et souhaitable entre les 2 structures.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nom *